7 astuces pour garer son vélo

Geste à priori anodin pour les cyclistes, bien garer son vélo en ville n’est en réalité pas si simple. Où garer son vélo, comment sécuriser un vélo électrique, comment bien attacher son vélo ? Si faire du vélo est relativement simple, stationner et sécuriser sa bicyclette, c’est tout un art ! Voici 7 astuces pour garer son vélo et le retrouver quand on revient.

Astuce n° 1 : trouvez un aménagement pour vélo

Astuce n° 2 : attachez toujours le vélo par le cadre

Astuce n° 3 : tenez compte des spécificités de votre vélo

Astuce n° 4 : évitez les lieux déserts, peu fréquentés

Astuce n° 5 : retirez les pièces détachables

Astuce n° 6 : souscrivez à une assurance !

Astuce n° 7 : découvrez Sharelock pour une protection garantie 

Astuce n° 1 : trouvez un aménagement pour vélo

Comment garer son vélo dans la rue en toute sécurité ? La première astuce pour stationner sa bicyclette ou garer son vélo cargo, c’est de trouver le bon aménagement, c’est-à-dire, où accrocher un vélo en toute sécurité. Vous devez trouver un point fixe et résistant du mobilier urbain. Les chouchous des cyclistes, ce sont les arceaux pour vélo. Ils sont fixes et permettent d’accrocher facilement votre vélo avec un antivol.

Peut-on garer son vélo dans la rue ou sur le trottoir ? Oui, si le vélo est sur un emplacement réservé aux deux-roues et s’il ne gêne pas les piéton·ne·s, les cyclistes, les transports en commun et les automobilistes. Étant donné le manque de parkings pour vélo dans les villes, il est généralement toléré d’accrocher son vélo à un poteau par exemple, du moins pour le moment.

Attention aux parkings à vélo dits parkings pince-roue. Ce système est très pratique pour ranger son vélo. Par contre, il est assez difficile d’accrocher son vélo convenablement à un point fixe.

vélo attaché avec un antivol

Astuce n° 2 : attachez toujours le vélo par le cadre

Nombreux sont les cyclistes se demandant comment bien attacher son vélo, de manière simple et sûre. Sachez premièrement qu’il est absolument nécessaire de verrouiller son vélo avec un antivol haute sécurité, en veillant à accrocher le cadre du vélo. Il est aussi recommandé que l’antivol soit positionné à une hauteur de plus de 50 cm, avec le barillet de serrure tourné vers le sol

 Le cadre est l’élément principal de la bicyclette. C’est donc lui que l’on va attacher aux arceaux, avec un bon antivol. Mais on peut aussi attacher quelques composants faciles à voler, comme les roues, la selle, ou un siège vélo pour bébé par exemple, en utilisant un antivol secondaire.

 Une astuce : il est tout à fait possible d’attacher son vélo avec un antivol en U ou une chaine en sécurisant à la fois le cadre et la roue avant, ou la cadre et la roue arrière, avec un seul et même antivol.

Astuce n° 3 : tenez compte des spécificités de votre vélo électrique 

Vélo électrique : retirez la batterie du vélo

Comment sécuriser un vélo électrique ? Là encore, mieux vaut prendre quelques précautions supplémentaires. Préférez retirer la batterie du vélo quand vous le garez, quand cela est possible. Vous éviterez le risque de voir disparaitre la batterie de votre VAE. C’est vrai qu’un vélo à assistance électrique sans batterie, c’est quand même beaucoup moins pratique… De nombreuses batteries se déclipsent facilement ce qui est pratique pour garer son vélo électrique.

Enlever la batterie des vélos électriques, c’est aussi la protéger du froid ou du soleil. N'oubliez pas que les batteries sont sensibles aux températures extrêmes.

Vélo classique : attention aux roues à serrage rapide

De nombreux vélos disposent de serrages rapides au niveau des roues et de la selle. C’est notamment le cas de VTT, de VTC et de vélos de route. Si votre vélo est muni d’attaches rapides, vous devez impérativement sécuriser vos roues également, surtout lors d’un arrêt de moyenne ou longue-durée. Il peut suffire de2 secondes pour voler la roue avant à serrage rapide de votre vélo… 

Il existe plusieurs solutions pour sécuriser ses roues et garer son vélo sur le trottoir, dans la rue, près d’une piste cyclable ou dans un parking vélo. Vous pouvez soit monter des antivols de roue, soit utiliser un deuxième antivol pour vos roues.

vélo dans une rue déserte

Astuce n° 4 : évitez les lieux déserts, peu fréquentés

Il est toujours difficile de déterminer quel est le meilleur endroit pour garer son vélo. Le vélo doit-il être plutôt isolé pour passer inaperçu ou à la vue de tous, pour que personne n’ose y toucher ? Pour déterminer où garer son vélo en ville, retenez qu’il faut privilégier une rue ou une place fréquentée, bien éclairée, où le vélo reste visible. C’est vrai que plus il y a de passage devant le vélo, plus il sera difficile qu’une personne vienne forcer votre antivol. Les ruelles sombres, peu fréquentées, voire désertes, sont donc à éviter.

Un conseil pratique pour garer son vélo en sécurité :vous pouvez aussi préférer stationner votre vélo avec d’autres vélos, plutôt que tout seul. De ce fait, il est moins visible, attire moins l’attention et il est aussi moins facile d’accès.

personne utilisant un GPS pour vélo

Astuce n° 5 : retirez les pièces détachables

Un·e cycliste ne doit pas oublier de sécuriser ses accessoires pour garer son vélo dans la rue, notamment en cas de stationnement prolongé. Préférez retirer tous les éléments détachables de votre deux-roues. C’est par exemple le cas des éclairages de vélo : beaucoup sont amovibles et faciles à retirer. Mais enlevez également votre support smartphone par exemple, votre compteur, on encore, votre GPS.

Enfin, pour les cyclistes transportant leurs enfants à vélo sur un siège, vous avez deux options : retirer le siège vélo pour enfant ou l’attacher au vélo, ne serait-ce qu’avec un petit antivol.

homme adossé à un vélo utilisant son téléphone

Astuce n° 6 : souscrivez à une assurance 

Comment être sûr de ne pas se faire voler son vélo ? Hélas, c’est impossible. La plupart des cyclistes le savent maintenant : aucun antivol n’est totalement inviolable ou incassable, malheureusement, et ce, même en respectant tous les conseils cités ci-dessus, et en prenant toutes les précautions possibles. C’est pénible et ça l’est d’autant plus, quand on a investi dans un bon vélo et un antivol de qualité.

Mais ce n’est pas une raison pour arrêter ses déplacements en vélo, ou pour ne plus garer son vélo en ville. Le vélo est conçu pour être utilisé selon vos besoins, y compris s’il y a des risques de vol, tous en les minimisant évidemment. Une solution pour garder l’esprit tranquille est de souscrire à une assurance pour vélo contre le vol ou les dégradations. Généralement, les compagnies d’assurance proposent un remboursement rapide en cas de vol.L’assurance pour vélo, c’est rassurant quel que soit la valeur de son vélo et sa fréquence d’utilisation.

deux cyclistes stationnées

Astuce n° 7 : découvrez Sharelock pour une protection garantie

Saviez-vous que Sharelock propose un réseau de cadenas connectés et sécurisés, pour garer votre vélo en toute sécurité ? Plus besoin de transporter un antivol en U et de réfléchir à garer son vélo en ville de manière sécurisée, ni comment. Les préoccupations des cyclistes sont alors de réserver l’antivol et de pédaler ! Le système d'antivol se rapproche d’une vélostation de vélos en libre-service, de location de vélo ou de vélib. L’idée est de faciliter le quotidien des cyclistes, en leur proposant une solution de stationnement sécurisée et accessible. Après un déploiement dans les villes de Sceaux et Saint-Ouen, les cadenas Sharelock comptent s’étendre à d’autres agglomérations françaises.


Suivez nos astuces et ne lésinez pas sur la qualité de votre antivol lorsque vous stationnez votre vélo en ville  !

Newsletter

Actualités mobilité et vélo, nouveaux services et infos insolites : on se donne des nouvelles ?  Rejoignez notre newsletter mensuelle !

Merci ! Vous faites désormais partie de nos abonné·es :)
Oups ! Il y a eu un problème à l'envoi du formulaire, vous pouvez réessayer
Nous utilisons des cookies pour améliorer la navigation sur le site, analyser son usage et améliorer le ciblage de nos publicités. (En savoir plus)