cross

Pour nous suivre

Vous souhaitez savoir quand Sharelock arrivera dans votre ville et en savoir plus sur l'avancée du projet ? Laissez-nous votre email et vous serez les premiers au courant !

En soumettant ce formulaire, j'accepte de recevoir des emails de la part de Sharelock.

cross
Merci ! Nous avons bien reçu votre demande d'inscription.
Oups ! Il y a eu un problème avec votre inscription.
Retour au blog

Le stationnement sécurisé à grande échelle, pré-requis à l’essor du vélo personnel

4/11/2020

Le vélo personnel comme élément incontournable du développement de la bicyclette

Si le développement du vélo en libre-service à partir des années 2000 a permis de libérer les utilisateurs des contraintes associées à la possession d’un véhicule personnel (notamment difficultés de stationnement et crainte du vol), certains cyclistes préfèrent néanmoins le confort de leur bicyclette personnelle. Confort auquel il faut ajouter la fiabilité, les utilisateurs de VLS pouvant fréquemment se trouver confrontés au manque de vélos disponibles à proximité, voire à des véhicules défectueux. 

Bien que pratique, le vélo en libre-service n’en demeure pas moins un pis-aller pour de nombreux utilisateurs. Une fois devenus adeptes, les néophytes attirés dans un premier temps par la flexibilité du VLS peuvent finir par se lasser de ces vélos partagés et aspirer à un véhicule plus haut de gamme. La montée en puissance du vélo comme mode de déplacement urbain, séduisant un nombre croissant d’utilisateurs, pourrait alors se traduire par un passage au vélo personnel chez les cyclistes non-équipés. À ce titre, il serait même possible de se demander si, après le développement de l’économie collaborative déconnectant l’usage de l’équipement, une tendance au retour à la possession ne pourrait pas être observée, du moins concernant le vélo. En plus d’offres de vélos partagés, en station ou en free-floating, le vélo personnel apparaît en tout cas comme un élément incontournable du développement de ce mode, comme en témoigne l’augmentation des ventes lors du déconfinement.

Offre de stationnement et effet sur l’équipement

Lever les obstacles que représentent les problèmes de stationnement et le risque de vol permettrait alors à de nombreux cyclistes d’investir dans leur propre vélo, parfaitement adapté à leurs usages (électrique, pliant, voire cargo). C’est ce qu’illustre l’enquête réalisée par 6t-bureau de recherche pour Sharelock, menée auprès d’un échantillon de plus de 4 000 personnes représentatives de la population des grandes villes françaises. Celle-ci fait en effet ressortir un impact positif d’une offre de stationnement vélo sécurisé dans l’espace public non seulement sur la pratique mais aussi sur l’équipement, démontrant par là-même que le stationnement constitue pour certains le dernier verrou à faire sauter pour s’équiper.

Pour les personnes interrogées, disposer d’une solution de stationnement simple, fiable et sécurisée permettrait également d’investir dans un vélo plus cher, et donc plus confortable. Près d’un quart des personnes intéressées par le service et possédant déjà un vélo seraient ainsi prêtes à en changer pour un véhicule plus cher, avec une augmentation de 50% du prix d’achat moyen. De même, cela accompagnerait l’essor du vélo à assistance électrique, observable depuis quelques années déjà, les cyclistes ou futurs cyclistes étant plus enclins à opter pour un VAE sachant que le véhicule, souvent plus lourd et plus coûteux qu’un vélo mécanique, pourra être stationné sans difficulté. En rendant son utilisation plus attractive ou tout simplement plus praticable sur certains itinéraires (distances ou dénivelés importants), le VAE peut être considéré comme une solution pour amener certains profils d’usagers à se mettre au vélo, ce qui se révèle alors bénéfique à la pratique dans son ensemble.

Des retombées positives sur l’ensemble du système vélo

Outre l’achat d’un nouveau vélo, la perspective de disposer d’une solution de stationnement sécurisé dans l’espace public pourrait aussi inciter des personnes déjà équipées à ressortir leurs vieux vélos de la cave. Ces « vélos dormants » représentent en effet un potentiel non négligeable. Entre l’achat et la réparation, ce sont près d’un million de vélos supplémentaires qui pourraient être mis en circulation grâce à une solution de stationnement sécurisé.

Par ailleurs, si l’achat d’un véhicule neuf bénéficie directement au secteur du cycle, la réparation de véhicules contribue également à l’activité des vélocistes, acteurs essentiels du système vélo et participant à la fabrique de la ville. En plus de profiter directement à l’utilisateur en lui permettant d’accéder au confort et à la fiabilité d’un véhicule personnel, l’équipement favorisé par Sharelock viendrait donc renforcer le « système vélo » dans son ensemble.


Télécharger le rapport présentant l'impact sur l'équipement, induit par Sharelock